Giuliano, 28 ans, a donc agressé le locataire en lui assénant un coup de poing, avant plusieurs coups de couteau et de tire-bouchon. D'après le parquet, c'est une discussion au sujet d'une prétendue dette qui a provoqué la violente réaction de Giuliano. Fort heureusement pour Grégory, les blessures n'ont pas provoqué un possible drame...

Le substitut Bury, estimant que le prévenu a eu une attitude totalement exagérée, ne s'opposait toutefois pas à une mesure de faveur, comme une suspension du prononcé. La défense souhaitait également obtenir cette mesure de faveur. Le tribunal correctionnel a finalement décidé d'octroyer une peine de travail autonome de 120 heures au prévenu. S'il n'accomplit pas l'entièreté des heures, une peine de 15 mois de prison est prévue.