Le 11 mai dernier, Pascal avait écopé d’une peine de 2 ans de prison par défaut. Entre mai et septembre 2019, Pascal a confirmé avoir connu une phase difficile dans son couple. Jaloux, paranoïaque, l’époux souhaitait tout contrôler dans la vie de sa chérie, à commencer par son téléphone. Ce qui a provoqué une première scène de coups et blessures le 18 mai 2019 à Goutroux.

Lors de la même scène, le fiston du couple, adolescent, avait reçu des coups de poing alors qu’il tentait d’intervenir. Un mois plus tard, Pascal s’est montré menaçant envers son épouse et a même bouté le feu à un sac rempli de papiers et d’une couverture à l’intérieur de la maison… Ce dernier admet également avoir placé un traceur dans la voiture de son épouse, par jalousie. Pascal devra suivre une formation en gestion de la violence et entamer un suivi thérapeutique durant 5 ans.