Entre fin décembre 2019 et début janvier 2020, Vincent a adopté un comportement harcelant à Thuin. D'après lui, son comportement n'était pas des plus graves. "Je me suis rendu quatre fois sur place, peut-être. Je n'avais pas de mauvaises intentions, je voulais simplement des explications."

Vincent avait également tenu des propos menaçants, du genre: "Si tu ne déménages pas, je vais bruler la maison", "J'ai qu'une seule envie, c'est d'égorger les chats et puis toi après" ou encore "Si je te vois avec un autre homme, je te tue et lui avec."

Le 22 janvier 2020, Vincent a exhibé un couteau et menacé son ex-compagne. Le jeune prévenu aurait pu échapper à une comparution devant le tribunal correctionnel de Charleroi, en donnant suite à une médiation pénale. Mais Vincent a jugé bon de ne pas y donner suite...

Comme requis par le parquet, des mesures probatoires ont été octroyées à Vincent durant 5 ans: s'abstenir de tout contact avec la victime, entamer une formation en gestion de la violence, poursuivre un suivi psychologique et rechercher un emploi.