Le prévenu s'en sort plutôt bien, après sa condamnation à 2 ans de prison par défaut prononcée ce lundi matin par le tribunal correctionnel de Charleroi. Car, au départ, le parquet avait requis une peine de dix mois de prison supplémentaires pour sanctionner le comportement interpellant du prévenu.

Ce dernier a harcelé son ex-compagne et mère de son enfant durant plusieurs mois et même plusieurs années, et ce dès la séparation du couple suite à des violences conjugales. "Il a harcelé la victime en se rendant devant son domicile, en la suivant dans la rue ou encore en prenant contact avec les proches. C'était un harcèlement quotidien, sans oublier les menaces "qu'il allait déconner, qu'il allait regretter" ", précisait le parquet.

Badr a également commis un enlèvement de mineur en allant chercher son enfant à l'école, alors que son ex-compagne avait obtenu la garde du mineur en 2015. Le père de famille devait également se défendre du port de deux couteaux, découverts dans sa voiture. Sans oublier le vol simple d'une paire de lunettes dans un magasin, avec un complice.