Henry, 69 ans, est poursuivi pour avoir entretenu des relations sexuelles tarifées avec une enfant de 12 ans. 

À l’époque des faits, Henry n’est pas connu pour des faits de mœurs sur de jeunes victimes. En 2014, il poste une annonce sur la chaîne MTV. Tania, mineure, lui répond. Pour Henry, il n’y a aucun problème. La jeune fille paraît avoir 16 ans avec ses formes. En réalité, elle a à peine 12 ans et se trouve scolarisée dans une école spécialisée.

Le sexagénaire fixe plusieurs rendez-vous à la jeune fille à l’arrière de sa camionnette aménagée avec des coussins et des couvertures pour la violer. Pour Henry, Tania était d’accord de partager ces moments et de recevoir 50 euros à chaque rendez-vous. "Elle voulait s’acheter un smartphone", affirme le prévenu. Outre Tania, Henry a également partagé sa chambre ambulante avec Olivia, 20 ans, amie de Tania, mais atteinte d’un retard mental.

Pour faciliter son passage à l’acte, Henry fait boire les deux jeunes filles et prétend être un "chef de la mafia", les menaçant d’éventuels problèmes si les langues se délient... 

Pour la substitute Marr, une peine de 7 ans de prison suffit à sanctionner adéquatement les faits, compte tenu de leurs anciennetés.

Jugement le 9 octobre.