Charleroi

L'Ancre, le théâtre de créations carolo, propose un focus sans tabous sur les femmes et leurs désirs.

Du 11 au 16 novembre, l’Ancre, théâtre carolo connu pour ses créations, propose une série de spectacles dans le cadre du focus Hétéroclite. Celui-ci est loin de laisser les spectateurs insensibles car les sujets traités le sont sans pudeur ni tabou.

Au total, ce sont pas moins de 6 spectacles aux sujets inspirants qui seront présentés à un public âgé de plus de 16 ans. Cette précaution d’usage est due au fait que les thématiques sont l’amour, le désir, les fantasmes, le sexe et les transgressions. Le but de ce focus est de véritablement explorer le plaisir sous toutes ses formes.

Le 11 et 12 novembre, il sera possible d’assister à Métagore majeure. La Compagnie Canicule part d’un rap de Booba et de ses paroles crues à l’égard des femmes souvent considérées comme objet ou bonne à tout faire. Dans un parking glauque, 2 duchesses précieuses préparent leur revanche. La confrontation entre les dentelles et le gangsta rap promet un mélange explosif.

Se joue également un spectacle de Sarah Espour : Continent noir raconte l’histoire d’une jeune fille qui rêve d’un ailleurs meilleur. Elle rêve de révolte et ne veut plus subir les pressions de son monde. Ce récit pop-électrique mêle théâtre et concert tout en soulevant des questions : doit-on obligatoirement se détruire pour arriver à se construire ? Le sexe et la transgression seraient-ils pour Suzanne (personnage principal) une ultime échappatoire, voire un moyen d’exister ?

Le spectacle du 13 novembre n’est pas là pour laisser le public de glace. De Stéphane Bissot, Mon corps est chaud, la nuit est très fraîche se présente comme une invitation à la sensualité. Au cours de ce spectacle sont explorées les différentes facettes du désir et du plaisir féminins. Trois comédiennes animeront une soirée “érotico-littéraire” des plus torrides.

Cock Porn (le 14 novembre) de Sara Amari et Povitch Augsburger est une tentative joyeuse d’écriture performative où le porno et sa construction parfois lassante sont revus.

Une autre performance est celle d’Amandine Laval et de son Cœur brisé. Dans cette performance, le spectateur plonge dans un théâtre érotique nous confiant de la sorte son histoire de comédienne devenue stripteaseuse.

Pour clore le focus, c’est I-clit qui se jouera sur la scène carolo. Dans cette pièce, Mercedes Dassy dresse un bilan chorégraphié du féminisme contemporain ultra-connecté, ultra-sexué et plus populaire. 

La série de spectacles et d'interventions se fera en musique et avec des paillettes lors d'une fête de clôture avec DJ's.

Info et réservations: info@ancre.be ou 071/314 076.