Le décès de Valerio, le 15 septembre dernier, a ému bon nombre de personnes dans la région. Pour rappel, ce soir-là, le jeune homme a été déposé par une voiture mystérieuse devant l’hôpital Marie Curie de Lodelinsart. Blessé par une balle au thorax côté cœur, le jeune homme de 21 ans a rapidement succombé à sa blessure…

Seulement quelques heures après ce tragique évènement, l’enquête avait déjà permis d’identifier la voiture suspecte et les deux personnes se trouvant à bord. L’une d’entre elles est passée aux aveux, provoquant son inculpation pour homicide volontaire sur Valerio. Selon l’homme de 28 ans, le décès du jeune homme résulte d’un malheureux accident. « Il est arrivé au garage où travaillait la victime pour voir le patron, qu’il connaissait. Le tir fatal à la victime serait accidentellement parti au cours d’une tentative de manipulation de l’arme à feu que l’inculpé avait sur lui », avait signalé le parquet à l’issue de l’audition du suspect.

Alors qu’il devait comparaître mardi devant la chambre du conseil de Charleroi, l’inculpé âgé de 28 ans n’avait pas été extrait à cause d’une quarantaine préventive pour le Covid-19. Le dossier a donc été remis à ce vendredi 24 septembre. La chambre du conseil a confirmé la détention préventive de l’inculpé, malgré la surveillance électronique plaidée par Me Fabian Lauvaux, à la défense. « Mon client reste sur la thèse accidentelle, ce qui est la réalité du dossier », conclut le pénaliste.