Un peu plus d’un an après avoir remporté de justesse les élections communales à Chimay (50,50 % pour son groupe Bouge + contre 49,50 % pour CLE), Françoise Fassiaux tire un bilan très positif de ces 12 premiers mois d’actions. Elle souligne d’emblée le travail d’équipe mis en place. "Nous sommes soudés et avons beaucoup travaillé. Nous étions des néophytes. Il a fallu apprendre beaucoup de choses."

Elle se félicite de certaines décisions prises, comme le fait que le président du CPAS soit également échevin. Les deux institutions sont ainsi constamment connectées et, dès qu’il est possible d’instaurer une synergie, cela se fait.

La bourgmestre et ses échevins ont déjà pris une série d’initiatives pour améliorer le quotidien des Chimaciens. "Le plan d’ancrage communal nous permet de définir notre politique du logement sur les trois prochaines années. Quatorze maisons sont en cours d’aménagement, en partenariat avec la société Notre Maison. Par ailleurs, nous travaillons avec le Fonds du logement sur la rénovation de deux immeubles inhabités à Salles. D’autres travaux sont prévus à Forges et Baileux. L’avantage de cette formule est de pouvoir choisir qui en seront les locataires. Cela permet à de jeunes couples du coin de s’y installer."

Toujours en terme de logement, la commune a engagé une personne chargée du plan Habitat permanent. Celle-ci a déjà permis à plusieurs citoyens vivant dans une caravane dans les campings de trouver un logement plus décent et surtout légal.

La majorité s’est également concentrée sur l’état de certaines écoles de l’entité. "À Chimay, nous avons lutté contre les pigeons, enlevé les fientes et nettoyé les greniers pour assainir le lieu." Un travail de structuration des services communaux est également en cours, avec l’établissement d’un organigramme clair au final.

Françoise Fassiaux est satisfaite du travail accompli mais sait que le plus dur est devant elle. Il reste, à elle et à son équipe, cinq longues années pour faire leurs preuves, sans oublier que la commune doit garder un œil plus qu’attentif sur ses finances.