Le quinquagénaire abuseur avait été victime d’un curé pédophile dans sa jeunesse

CHARLEROI “Cet enfant a vécu cinq années de calvaire et de silence. Une torture psychologique inimaginable : il y avait bien sûr les abus, mais également la crainte, chaque soir, que son beau-père ne vienne dans sa chambre pour abuser d’elle.” La substitute Mélanie Dutrifoy a requis une peine sévère, ce mardi, à l’encontre de Roberto L., un quinquagénaire qui comparaissait pour viols sur sa belle-fille.

Si l’on en croit les déclarations de l’enfant, les premiers faits ont eu lieu alors qu’elle n’avait pas encore 10 ans. “En 2001, alors que la petite famille se trouvait dans un camping de Sorgues, en Provence, elle s’est réveillée un matin le pantalon du pyjama sur les genoux, couchée sur le dos alors qu’elle dort sur le ventre”, a expliqué Me Schonnartz, conseil de la partie civile.

Quelques jours plus tard, elle a vu que son beau-père cherchait à la retourner pendant son sommeil. Le premier viol, elle s’en souvient parce que c’était le jour où le prévenu lui a annoncé que sa mère était enceinte. Il lui a dit qu’il allait lui apprendre des choses de grands et a procédé à une pénétration digitale.

Le calvaire de la fillette n’a fait que s’empirer, d’année en année, Roberto repoussant toujours plus loin les limites du sordide. Jusqu’à ce jour de 2007 où le beau-père est entré dans la salle de bain et a violé la jeune fille.

Ce n’est qu’en 2012, en apercevant le certificat de bonne vie et mœurs de son bourreau sur une table, que la victime s’est décidée à parler.

Arrêté, Roberto a d’abord nié les faits, avant de les reconnaître en partie.

Pour le parquet, le prévenu a bien exercé des menaces telles que “tu ne vivras plus avec maman si tu parles”. Une peine sévère est donc de mise, d’autant que Roberto n’a plus droit au sursis, vu son casier pour des faits tout à fait différents.

Me Ureel, son conseil, a sollicité la clémence, rappelant que son client avait lui-même été abusé durant son enfance par le curé de sa chorale.



© La Dernière Heure 2012