Le tribunal correctionnel de Charleroi a octroyé vendredi une peine de travail de 160h à Mehdi G., 20 ans.

Le jeune homme était poursuivi pour s’être rebellé face aux forces de l’ordre. Le 22 février 2019, une équipe canine de la police de Charleroi est requise pour un homme qui sème la zizanie dans la rue : Mehdi, alcoolisé, vient de se disputer avec sa petite amie et crie à haute voix des injures.

Alors que la police souhaite intervenir calmement, Mehdi, qui se trouve dans un véhicule avec le moteur allumé, frappe l’un des deux policiers. Le jeune homme est violent, tellement violent que les deux chiens policiers sont lâchés. Mehdi est mordu à quelques reprises et parvient à être maîtrisé, non sans mal.

Durant la rébellion, il a même tenté d’arracher l’oreille d’un des chiens. Ramené au poste de police avant d’aller à l’hôpital, Mehdi monte de nouveau en tension avant de se calmer.

Le ministère public avait requis, en mai dernier, une peine de 18 mois de prison ferme. C'est finalement une peine de travail de 160 heures qui a été prononcée.