Le 21 janvier 2021, Jérémy s'était rendu au domicile de la victime, de la part d'un certain "Titi, bien connu dans le milieu des produits stupéfiants", avait confirmé le parquet.

Accompagné par un ami, Jérémy avait fracturé l'une des fenêtres de l'habitation pour y entrer avant de tout retourner dans la maison. Telle une tornade, Jérémy avait détruit le mobilier présent sur place et laissé une trace de sa semelle sur la télévision.

Manque de bol pour le vengeur, cette trace de semelle et la plaque d'immatriculation du véhicule utilisé par le duo ont permis de l'identifier. Ce dernier, visiblement peu inquiet de sa situation judiciaire, ne s'était pas présenté à l'audience. Il écope donc d'un an de prison par défaut.