Quand l’auteur organise sa propre réinsertion

CHARLEROI L’histoire commence en mars 2008, à Bruxelles. Franki est emmené au commissariat pour une affaire de rébellion presque banale. Là, sans qu’on ne lui demande rien, il avoue des attentats à la pudeur et un viol, sur une gamine de quinze ans.

Bizarrement, le dossier ne va pas plus loin, on ne l’entend même pas au parquet, et le juge d’instruction de service n’en est pas davantage averti.

Franki est laissé en liberté, sans aucun encadrement. En 2010, il est condamné par défaut à quatre ans de prison par le tribunal de Charleroi, où les faits avaient eu lieu.

Il disparaît de la circulation, et ne réapparaît qu’il y a quelques semaines. Il est alors en France, et il apprend, en faisant un changement d’adresse, qu’il est recherché. Arrêté, il a fait opposition au jugement, et le voilà devant la Chambre des vacations de Charleroi, défendu par Me Lisiane Brackman qui, soit dit en passant, avait été désignée pour le défendre la veille après-midi, ce qui laissait peu de temps pour préparer sa défense.

Qu’a-t-elle fait valoir ? Que Franki, même s’il a un peu hésité à l’audience, a aussi été le premier à reconnaître les faits avant même qu’on lui en demande compte. Qu’inexplicablement laissé en liberté après ses aveux de 2008, il a demandé à subir un séjour psychiatrique, il a organisé son suivi psychologique d’initiative, et s’il est aujourd’hui en France, c’est en réinsertion volontaire et organisée, chez Emmaüs.

Bref, il a mis en place, de lui-même, le suivi que la justice n’avait même pas imaginé d’organiser à l’époque, ce qui devrait lui valoir quelque indulgence.

Pour le substitut Mme Gabriel, tout cela est beau et bon…. Mais rien de tout cela n’apparaît dans le dossier, rien ne le prouve, aucun document n’atteste des séjours, de la réinsertion et du reste, qui pourrait lui valoir un début d’indulgence. Pour le coup, Me Brackman s’est indignée : la Justice est mal venue de reprocher à son client ce qu’elle n’a jamais pensé à faire quand elle l’aurait pu. Jugement rapide : le 13 août.



© La Dernière Heure 2012