En 2015, Stéphane a intégré un club de motard lié aux Hell's Angel's. Ce fut le début de la descente en enfer. "J'ai un peu mal tourné. Je suis rentré dans le club, j'ai eu plusieurs femmes, je suis aussi tombé dans la drogue et on m'a proposé de me faire de l'argent facile", admettait le prévenu. Ce dernier a écopé d'une lourde condamnation à 3 ans de prison pour avoir vendu, entre 2016 et 2019, du cannabis, de la cocaïne et de l'ecstasy à ses amis.

Comme confirmé par son avocate, Me Rooselaer, Stéphane a tout perdu en l'espace de quelques jours après avoir "balancé" dans le dossier. L'opposant est passé du rang de numéro 2 du club à celui de banni à vie.

Comme plaidé par la défense et suggéré par le parquet, Stéphane a obtenu un sursis probatoire de 5 ans avec la confirmation de la peine de 3 ans de prison.