Valerio et Monique sont voisins. Pour Monique, c’est même plus qu’une simple histoire de voisinage puisqu’elle considère Valerio comme son ex-compagnon. Les deux personnes s’entendaient bien. Mais depuis 2017, la confiance entre les voisins est rompue à cause du comportement de Valerio.

Ce dernier est en aveux d’avoir escroqué Monique. En juillet 2017, d’abord, Valerio effectue deux virements bancaires de 500 euros du compte de Monique vers son compte personnel. "La victime me devait de l’argent. J’ai donc pris sa carte de banque."

En novembre et décembre 2018, Valerio profite, une nouvelle fois, des finances de Monique pour effectuer des commandes sur Unigro. Il s’offre une Playstation 4, une nouvelle télévision et des meubles.

Au CPAS et à l’époque des faits en médiation de dettes, Valerio a connu une période mouvementée sur le plan financier et a été pris par des envies supérieures à ses moyens. L’absence d’antécédent correctionnel de Valerio va, sans doute, lui permettre d’obtenir une suspension simple du prononcé requise par le substitut Dufrasnes.

Jugement le 22 octobre prochain.