Par le passé, Philippo et Antonio (prénom d'emprunt) étaient de très bons amis. Mais depuis plus d'un an, les ex-amis se détestent mutuellement et n'hésitent pas à se narguer dès qu'ils se croisent.

Durant l'été 2020, Philippo et Antonio se sont croisés lors d'une brocante à Châtelineau.

Accompagné d'un ami, Philippo a voulu se rendre sur une autre brocante aménagée sur place. Antonio, lui, s'occupe bénévolement de la distribution de gel hydroalcoolique aux visiteurs, indispensable pour accéder aux deux brocantes. Ce que Philippo a refusé de faire. Une violente altercation a éclaté. Antonio a reçu de nombreux coups.

Auditionné sur les faits, Philippo avait bien reconnu être l'auteur des coups portés au bénévole, avant de revenir sur ses dires devant le tribunal et de contester la prévention. Pour le parquet, Philippo était bien l'agresseur du bénévole. Une peine de 15 mois de prison, avec sursis, avait été requise contre lui. Ce lundi matin, le quinquagénaire a bénéficié d'un acquittement au bénéfice du doute. Le tribunal correctionnel a estimé que les deux versions contradictoires ne pouvaient pas être départagées grâce aux éléments présents dans le dossier.