Le 2 janvier dernier, c'est avec une bonne intention que l'agent Securail avait adressé un mot à Calogero, dans la salle des pas perdus de la gare de Charleroi-Sud. Mais ce dernier, âgé de 33 ans et sans domicile fixe, n'avait pas du tout apprécié que l'agent lui demande de mettre un masque. 

"Il était couché, avec sa femme et son chien American Staff, derrière un sapin. L'agent lui a simplement demandé de mettre un masque, de ne pas rester coucher mais il pouvait bien rester au chaud dans la gare", confirmait le parquet. Au lieu d'un remerciement, l'agent Securail a subi des insultes du couple.

"Il lui a dit « je n'en ai pas et je t'emmerde » et sa femme s'y est mise aussi en insultant l'agent de « gros porc »." 

Déjà condamné à sept reprises par la justice, Calogero a écopé d'une huitième condamnation, avec six mois de prison par défaut.