Charleroi

Poursuivi par le tribunal correctionnel de Charleroi pour viols et attentats à la pudeur sur une jeune fille de 12 ans, un homme a été condamné à deux ans d'emprisonnement avec un sursis probatoire de 5 ans. Le prévenu a reconnu les attouchements, mais contesté les viols. Le ministère public ne s'était pas opposé à une mesure probatoire vu l'absence de casier judiciaire. 


Entre juin 2013 et juin 2016, à Momignies, le prévenu était suspecté d'avoir touché et violé la belle-fille de son frère. Le prévenu profitait du moment où la victime devait ranger sa chambre pour sévir.

La défense avait plaidé l'acquittement pour les viols et une suspension probatoire pour les attentats à la pudeur. "Je pensais que la prévention de viol allait être déclarée non établie, j'avoue être déçu par ce réquisitoire. Il n'y a pas d'éléments objectifs dans le dossier pour déterminer qu'il y a eu pénétration. La victime a même refusé un examen gynécologique", plaidait l'avocat du prévenu.​

Il a été condamné à 2 ans de prison avec un sursis probatoire de 5 ans.