FC Charleroi 1 3 Olympic

À aucun moment, les Lions du FC ne furent en mesure de contrecarrer l’envie des Dogues

CHARLEROI La Neuville était copieusement garnie… pour ce déplacement des Dogues d’Yves Soudan chez les colocataires du FC. Sur papier, les Lions n’allaient ainsi faire qu’une bouchée de leurs hôtes. Tous les paramètres indiquaient une supériorité insolente. Tout cela n’était bien entendu que de la théorie de comptoir car après trois minutes seulement, on retombait de haut dans le camp visité. Une mauvaise relance dans l’axe de Banda que Ghislain ne pouvait intercepter correctement était synonyme de but d’ouverture pour Banga et cela, dans un stade qui se lâchait complètement au point de devenir plutôt hostile… à l’équipe qui recevait.

Peu à peu, mais très laborieusement, la troupe de Van Robays essayait bien de sortir la tête hors de l’eau, mais l’envie était bien plus grande chez l’adversaire : “C’est ce qui a fait la différence. Une fois de plus, mes joueurs se sont montrés incapables de gérer la pression. Je suis déçu et de la manière et du résultat mais plus largement encore de ce que nous avons montré cet après-midi” , se risquait le T1 du FC qui sait que sa semaine ne sera pas facile : “Il ne serait que normal que l’on me convoque et que je doive fournir des explications. Je ne m’accrocherai pas à mon poste si c’est pour le bien du club” , poursuivait Van Robays.

C’est que de match, il n’en fut plus question par la suite. Une faute de main de Van Horick dans le rectangle et un coup de réparation transformé par Banga scellaient définitivement le sort des Lions .

Il y eut bien un sursaut lorsque le FC Charleroi misa tout sur un offensif 3-5-2, mais Banda se montrait bien trop maladroit et Moriconi performant pour que les Lions prétendent à mieux. Ba plantant même le 0-3, le calice jusqu’à lie…

Côté olympien, Yves Soudan insistait sur l’utilité d’avoir pris 3 points : “Ce match était pour nous une rencontre tout à fait ordinaire à gagner, car en cas de revers, nous aurions été précipités en bas de classement avec les conséquences au moral que cela implique. Tout n’a pas été parfait car le comportement individuel de certains m’a choqué. Il n’en reste que la partie la plus importante, c’est la semaine prochaine… ici, que nous la livrerons face à Givry”, achevait, par ailleurs, ravi de son après-midi, l’entraîneur des Dogues .



© La Dernière Heure 2012