Le 24 septembre, Gaëtan s'est rendu au domicile de son ex-compagne, pour selon lui y récupérer des affaires. « Moi, on m'a dit de passer et normalement elle devait être là. » 

Seulement voilà, la jeune femme n'était pas présente et Gaëtan n'a pas voulu attendre le retour de son ex. En passant par le jardin du voisin, Gaëtan a décidé de commettre une violation de domicile. « Le riverain confirme que le prévenu lui a dit qu'il devait vérifier quelque chose et que la victime le trompait », évoquait le substitut Vervaeren. En tout, Gaëtan est resté cinq grosses minutes sur place, avant de refaire le chemin inverse sans la moindre de ses affaires, mais avec le portefeuille et les documents d'identité de la victime. Sur le chemin de retour, Gaëtan a suggéré au voisin d'oublier ce qui venait de se produire en lui lançant un « vous ne m'avez pas vu ».

Deux mois plus tard, le prévenu a frappé son ex et le nouveau compagnon de cette dernière. Pour le parquet, c'est une peine de 37 mois de prison avec un sursis probatoire qui devait être prononcée contre le prévenu.

Ce jeudi après-midi, Gaëtan a écopé de deux ans de prison avec un sursis probatoire de 5 ans. L'homme, prochainement libéré de son bracelet électronique, devra s'abstenir de tout contact avec les deux victimes, ne pas consommer de l'alcool et des produits stupéfiants, entamer un suivi médical et psychologique pour son addiction aux drogues et une formation en gestion de la violence.