Charleroi

Guillaume, trentenaire, a déjà connu deux condamnations de la justice pour des faits de violence sur des chauffeurs. 


Le jeune homme ne semble pas avoir compris la leçon et le 20 novembre 2017, il s’en prend de nouveau à un conducteur de bus TEC. 

Après avoir coupé la route au bus à la rue d’Orléans, l’homme a suivi le bus jusqu’à la gare de Charleroi-Sud car le chauffeur l’avait nargué durant l’altercation. Guillaume monte dans le bus et coince le bras de la victime avec la porte avant de repartir au volant de son véhicule. 

Le ministère public a requis une peine d’un an de prison, sans s’opposer à un sursis probatoire. La substitute Dutrifoy souhaite voir une formation pour la gestion de la violence être mise en place. Le prévenu se trouvait sous sursis au moment des faits. 

Se défendant seul Guillaume L. sollicite un sursis probatoire, en s’engageant à suivre une formation pour gérer son impulsivité. 

Jugement, le 18 octobre.