Geoffrey et Émeline ont partagé une histoire d’amour durant six ans. Puis ils se séparent, et les violences ont commencé.


De l’aveu même de Geoffrey, la relation a connu beaucoup de hauts et de bas. "On se séparait pour se remettre ensemble juste après", précise l’homme de 36 ans. L’alcool et la cocaïne rythment le quotidien du couple. Entre avril et juillet 2018, la situation amoureuse de Geoffrey atteint un point de non-retour lorsque la séparation devient inévitable.

Geoffrey reconnaît avoir violenté Émeline, à plusieurs reprises, pour des motifs futiles. Émeline est victime de coups de pied et de coups de poing. Mais ce n’est pas la seule victime de Geoffrey. Thomas fait également les frais de la mauvaise humeur de son ami, lors d’une soirée. Alors que les deux hommes ont l’habitude de se taquiner et de se moquer de la perte de l’œil droit de Geoffrey à la suite d’une agression, ce dernier ne supporte pas les remarques et réagit en assénant un violent coup de poing à son ancien ami.

Jaloux et paranoïaque, Geoffrey poursuit Jayson au volant de son véhicule, le soupçonnant d’avoir dragué Émeline. "Je voulais discuter avec lui, mais il a refusé. Je l’ai suivi pour qu’il s’arrête."

Geoffrey admet s’être introduit au domicile d’Émeline et d’avoir détruit les portes d’entrée de l’immeuble du domicile de son ex. Dans ses auditions, il précise même "s’être rendu durant la nuit au domicile d’Émeline par le balcon avec l’intention de la tuer", avant de se raviser au dernier moment.

Inquiet, le ministère public a requis une peine d’un an de prison ferme. Le dossier a été mis en continuation au 26 mars prochain, pour étudier la possibilité d’une peine de travail alors que Geoffrey se trouve à la mutuelle, reconnu comme dépressif.

Commentaire de la rédaction : En France, une femme meurt tous les trois jours des mains de son conjoint ou de son ex-conjoint. La dépression, tout fléau qu'elle soit, n'explique et n'excuse pas la violence envers les femmes.