Entre 2015 et 2019, Michaël V. a fait une trentaine de victimes en organisant des séjours bidons à Disneyland Paris ou au marché de Noël de Cologne. Trente-trois victimes avaient fait confiance à l’organisateur de voyages, avant de vite déchanter…

Le mois dernier, Michaël V. avait brillé par son absence lors de son procès. Attitude bien ancrée dans le chef du prévenu qui, depuis quelques années maintenant, fuit ses responsabilités. Jadis organisateur de voyages pour les supporters des Diables rouges, Michaël V. avait décidé de changer de domaine en organisant des séjours à Disneyland Paris et au marché de Noël de Cologne. Il avait créé une page Facebook en son nom propre.

Se sentant poussé des ailes, Michaël V. avait ensuite lancé "Voyage Zélir" sans changer ses habitudes : il réceptionne l’argent des voyageurs et annule, au dernier moment, les séjours en prétextant divers problèmes… "Il a expliqué qu’il avait agi de la sorte à cause de factures à régler pour l’hospitalisation et les funérailles de sa grand-mère. Mais il n’a jamais pu prouver l’existence de ces factures…", avait épinglé le parquet, pas dupe face au comportement du prévenu.

Le parquet avait requis 30 mois de prison par défaut contre l’organisateur de voyages. Peine qui a été prononcée ce mercredi matin par le tribunal correctionnel, qui sera amené à revoir Michaël V. dans les prochaines semaines pour un autre dossier.