Comme chaque année, ils et elles ont renoncé à passer un réveillon de nouvel an "pépouze" pour être là en cas de besoin. Ces hommes et ces femmes, de garde pour la nuit, ont dû faire face à leur lot d'urgences, de mauvaises nouvelles, de stress... Et tout cela pour que la population puisse profiter pleinement, sachant qu'il y aura bien quelqu'un à l'hôpital, dans les ambulances, pour intervenir en cas de danger, pour répondre au téléphone, etc.

Seize équipes sont mises à l'honneur cette année par notre correspondant Fabian Vanhove, qui est parti à leur rencontre :

  • Le SMUR de l'hôpital Vésale (les voitures des urgentistes qui suivent les ambulances)
  • L'hôpital André Vésale de Montigny-le-Tilleul
  • L'hôpital Saint-Joseph de Gilly et le PIT de Loverval (équipe paramédicale)
  • L'hôpital Notre-Dame de Charleroi
  • La clinique Notre-Dame de Grâce, à Gosselies
  • Le CHU Marie Curie de Lodelinsart
  • La police locale de Charleroi
  • Le groupe GSA de la police de Charleroi
  • La centrale d'appel de la police locale de Charleroi
  • Les renforts exceptionnels de la police locale de Charleroi
  • Les pompiers du poste avancé de Jumet
  • Les pompiers de Marcinelle
  • La centrale téléphonique des pompiers de Charleroi
  • Le service de garde de la SNCB à Charleroi
  • Les pompiers de la caserne de Mettet
  • Les pompiers de Thuin