Kadri, Deladin et Semihan ont été reconnus coupables par le tribunal.

Durant la nuit du 28 au 29 juillet 2016, la maison de Semihan, située à la chaussée de Charleroi à Montignies-sur-Sambre, est totalement détruite à la suite d’un incendie. Rapidement, l’expertise réalisée dans les décombres conclut à un acte criminel. Kadri, beau-frère de Semihan, reconnaît être l’auteur de l’incendie, expliquant avoir voulu mettre fin à ses jours. Mais cette thèse ne plaît pas au ministère public. Une possible fraude à l’assurance est retenue par le parquet.

Les conséquences de l’incendie auraient pu être dramatiques. Kadri a été fortement brûlé, son pronostic vital étant même engagé. L’homme âgé de 24 ans a passé plusieurs semaines au service des grands brûlés de l’IMTR.

Belfius, assureur, s’est constitué partie civile. En attendant une réponse pénale du tribunal correctionnel, la procédure d’indemnisation a été bloquée. Le parquet a requis une peine d’au minimum 4 ans de prison ferme contre Kadri, auteur de l’incendie. Une peine de 4 ans de prison ferme a été sollicitée contre Deladin et Semihan, suspectés d’être de mèche avec Kadri.

Ce mardi, le tribunal correctionnel a écarté la thèse du suicide de Kadri et a confirmé la fraude à l’assurance. Kadri écope de 30 mois de prison avec un sursis simple de 5 ans. Son frère et sa belle-sœur écopent respectivement de quatre ans et 30 mois de prison ferme.