L'homme actuellement détenu et qui devrait se trouver en fond de peine en juillet 2023, a été condamné en octobre 2019 à un an de prison ferme par défaut pour une scène de coups et blessures sur Saïk à Charleroi.

En 2017, Imad avait déjà fait l’objet d’une condamnation à 18 mois de prison. Plus récemment encore, en avril dernier, ce dernier a écopé d’une lourde peine de 37 mois de prison pour une histoire de stupéfiants. Son casier judiciaire ne plaide pas en sa faveur.

Imad a formé opposition au jugement d’octobre 2019. Le 8 mars 2019, ivre après avoir siphonné une bouteille de Whisky, Imad confirme avoir frappé Saïk dans le cadre d’une bagarre avec des coups réciproques. "J’étais ivre ce jour-là, mais oui je l’ai frappé, car il m’avait frappé et déboité mon épaule."

Ce mardi, le parquet requiert la peine prononcée en octobre 2019. Jugement dans 15 jours.