Ce dossier permet de rappeler à tous qu’il faut être vigilant lorsqu’on achète un véhicule d’occasion et qu’on n’est jamais à l’abri d’une possible escroquerie. Benoît en a fait l’amère expérience… En janvier 2018, l’acheteur est tombé sous le charme d’une Volvo C70 via une annonce sur le site internet Autoscout24. Rapidement, Benoit noue les premiers contacts d’usage avec les vendeurs.

Convaincu de faire une bonne affaire, Benoit paie au total 16.900 euros pour s’offrir la Volvo. Et rapidement, le nouveau propriétaire constate les premiers problèmes. Benoit n’est pas en possession du certificat de conformité et du carnet d’entretien de la Volvo. Quelques semaines plus tard, ce sont des problèmes mécaniques qui alertent le conducteur. Un garagiste se penche de plus près sur le véhicule et constate que le compteur kilométrique de la Volvo a été trafiqué. "Il pensait, en toute confiance, acheter un véhicule avec 88.000 kilomètres, mais il s’avère que le véhicule a roulé pour plus de 185.887 km", précisait la partie civile.

Benoit estimait, à juste titre, avoir été victime d’une escroquerie et avoir payé 8.000 euros de trop. Pour la substitute Marr et le tribunal correctionnel, Isabelle et Alban ont volontairement escroqué le conducteur en mentant même sur des documents officiels comme le Car-Pass. Le tribunal a condamné le couple à 3 mois de prison avec un sursis simple de 3 ans. Isabelle et Alban doivent également payer une amende de 2.000 euros.