Sans surprise, Loïc ne comparaissait pas devant la justice. Ce dernier, qui a déjà effectué un séjour en prison en 2016, était poursuivi pour deux faits violents, démontrant son manque de respect pour autrui.

Le 11 août 2018, vers 1h du matin, Loïc se présentait devant le bar El Pogona au boulevard de l’Yser à Charleroi. Ivre et particulièrement chaud, il avait tenté d’entrer dans l’établissement. Mais l’accès lui avait été refusé par le gérant, vu l’état second de Loïc. Ce dernier acceptait mal le refus du gérant. Il demandait au patron "si c’est un caïd ?" Ensuite, Loïc fracassait un verre sur le crâne du gérant…

Le karma avait immédiatement frappé Loïc, puisqu’il s’était blessé en chutant au sol sur les morceaux de verre. Quasiment un an plus tard, Loïc s’était fait remarquer à la gare de Charleroi-Sud en volant le GSM d’une femme avant d’être interpellé par une équipe de Sécurail et des passants.

Loïc se trouvait en état de récidive à cause d’une condamnation à un an de prison avec un sursis de 5 ans pour, déjà, des coups. Le parquet avait souhaité ne plus donner la moindre chance à Loïc.

Ce vendredi, Loïc, toujours absent, a écopé d’un an de prison ferme.