De l'aveu même de la mère de l'adolescente de 14 ans, c'est la première fois que Michaël s'est montré violent envers l'un de ses enfants. Mais pour elle, ce fut la scène de trop ! Juste après la gifle assénée à la jeune fille, le couple s'est séparé.

Le 9 août 2020, Michaël a plutôt bien abusé de la boisson. D'abord chez son beau-père avant de terminer sa tournée non minérale chez un voisin. En rentrant chez lui au soir, Michaël s'en est pris à sa fille, assisse dans le fauteuil. Il lui a attrapé le bras avant de la gifler.

Une médiation pénale qui a échoué

Pour le parquet, une médiation pénale pouvait être envisagée. Cette procédure aurait pu permettre à Michaël d'échapper à une comparution devant le tribunal correctionnel. Si au départ, une peine de travail avait été évoquée, mais impossible à réaliser, une formation pour la gestion de la violence fut finalement proposée à Michaël. Mais ce dernier a refusé la formation.

Le quadragénaire a donc été renvoyé devant le tribunal, sans s'y présenter. Défaut a donc été requis contre lui. Pour l'anecdote, Michaël a également été contrôlé à l'entrée du palais de justice avec un couteau carte, en octobre 2020. Une peine de 15 mois de prison a été requise. Jugement le 4 avril.