Charleroi Grégory D., trentenaire, risque 12 mois de prison.

Le couple vit ensemble depuis 4 ans et demi. La compagne de Grégory signale que ce n’est pas la première fois qu’elle est victime de coups par son compagnon. Mais Grégory affirme "que tout va pour le mieux aujourd’hui". La victime a d’ailleurs donné naissance à un enfant en août dernier.

Le 1er février 2018, Grégory, ivre, regagne son domicile à 2 h du matin après une sortie avec son frère. Sans raison, il se dirige vers sa compagne et lui porte des coups. Son beau-fils, mineur, intervient pour défendre sa mère. Grégory le bouscule et le jeune tombe en se cognant sur un meuble.

Le ministère public a requis une peine de 12 mois d’emprisonnement contre Grégory. Mais la substitute Stéphanie Dutrifoy marque son accord pour accorder un sursis probatoire au prévenu. Grégory ne présente aucun antécédent correctionnel.

Me Denis, à la défense, plaide une suspension probatoire du prononcé. Selon l’avocat, Grégory se serait emporté sur son beau-fils à la suite d’attouchements subis par sa fille : "Quelques jours après le réveillon du Nouvel An, il a appris que sa fille avait été victime d’attouchements par son beau-fils. Lors du repas avec son frère, il était désespéré face à la situation. En rentrant, avec l’effet de l’alcool, il a repensé à ces faits et s’est emporté." Jugement prévu le 6 décembre.