À 46 ans, Sébastien est ce que l’on peut appeler un habitué du tribunal correctionnel de Charleroi. Déjà condamné à quatorze reprises par le tribunal correctionnel, Sébastien avait écopé par défaut, le 20 avril dernier, de 3 ans de prison ferme pour plusieurs préventions entre 2016 et 2019.

Sébastien avait formé opposition, refusant de se rendre derrière les barreaux. Le quadragénaire avait notamment été condamné pour deux vols effraction de vélos électriques à Gosselies et pour une violente scène de coups sur sa compagne actuelle. "Je ne me souviens pas d’avoir volé les deux vélos. Pour les coups, ça n’a pas été aussi loin que ce que l’on dit." L’histoire parlait tout de même de plusieurs coups de pied au visage.

La substitute Dutrifoy souhaitait voir la peine prononcée en avril dernier confirmée par le tribunal, expliquant qu’il était temps pour Sébastien de passer à la caisse pour tous ses antécédents. Finalement, le tribunal a estimé, ce lundi, l’opposition non avenue. 

Sébastien avait justifié son absence devant le tribunal correctionnel par l’oubli de la date d’audience, ce qui est loin d’être un cas de force majeur ou une excuse légitime justifiant son absence. Il devra purger les trois ans de prison ferme.