Leïla, mère de deux enfants, a connu des déboires dans sa vie. La jeune femme a notamment plongé dans la consommation de cocaïne, consommant quelques grammes par jour.

Le 28 mai 2018, à Courcelles, Jamal fait appel à la police. L’ex-compagnon et père d’une des filles de Leila, affirme avoir été victime de coups par sa copine après avoir refusé une relation sexuelle. Quand les policiers débarquent sur les lieux, l’appartement a été retourné et Jamal est blessé au visage, après avoir reçu une assiette.

Ce dernier a également eu les nerfs du bras sectionné en tentant de récupérer son téléphone par une vitre brisée. Leïla a attrapé son bras pour le secouer dans tous les sens.

Le tribunal a estimé qu’un sursis probatoire de 3 ans, avec une formation pour la gestion de la violence et un suivi pour la consommation de produits stupéfiants requis par le ministère public, est suffisant pour sanctionner les faits.