Logan, Miguel et Youssef ont profité de l’état de vulnérabilité de Jean-Luc pour lui voler sa sacoche avant de le jeter sur un parking à la rue du Rivage à Charleroi.

Le 14 septembre 2018, la police locale de Charleroi est requise à la rue du Rivage. Il est 20h et Jean-Luc, totalement ivre, se trouve au sol non loin de sa voiture. Vu son état d’ébriété, il ne peut pas être auditionné, mais il indique avoir été victime d’un vol avec violence, dans un véhicule conduit par trois types, pour sa sacoche. 

Vers minuit, Logan, Miguel et Youssef sont interpellés, dans le véhicule de Logan. Dans la poche de l'un d'entre eux, les policiers découvrent la clé du véhicule de Jean-Luc.

Présent à l’audience, Logan est en aveux du vol avec violence et du port d’un petit couteau en forme de clé. "Mais je ne m’en sers pas pour agresser les gens. C’est un cadeau."

Mais en reconnaissant ce qu'on lui reproche, il rend la version de Miguel suspecte: lui qui jure avoir agi en bon samaritain.... "On a vu qu’il avait du mal à marcher et qu’il était plein. Alors on l’a embarqué pour le ramener à son véhicule. C’était pour l’aider." L’analyse des images de caméra de surveillance indique pourtant le contraire. "On voit la voiture en marche, la portière s’ouvrir et la victime jeter du véhicule. Les auteurs ne se sont jamais souciés de l’état de la victime et ont quitté les lieux", affirme le substitut Dufrasnes.

Le ministère public a requis trois peines de prison ferme. Dix-huit mois pour Logan et 2 ans pour Miguel, à cause notamment de leur passé judiciaire. "Ils ont déjà obtenu la clémence de la justice pour des faits de vols, mais ils ne semblent pas avoir compris le message." 

Une peine de 3 mois est requise contre Youssef, jugé par défaut. Jugement pour le 25 septembre.