Charleroi

Sophie Bylyna de Cefora donne quelques astuces pour réussir son entretien d'embauche.

Le CEME de Dampremy a des airs de Silicone Valley lorsqu'il s'agit de l'opération Job IT Day, le plus grand rassemblement wallon destiné au recrutement dans le secteur numérique. A cette occasion, 83 entreprises ont fait le déplacement pour trouver, dans la journée, la perle rare. Que ce soit en tant qu'ingénieur, développeur, helpdesk,... on recrute dans toutes les directions avec une chance élevée de mise à l'emploi ou de stage dès la fin du rendez-vous employeur- candidat.

Même si le secteur est en pénurie, il est important de se démarquer lors d'un entretien d'embauche. Nous avons rencontré Sophie Bylyna de chez Cefora (centre de formation) qui nous a dévoilé 7 astuces pour augmenter ses chances d'être l'élu.

"De plus en plus, on se rend compte que les recruteurs vont donner de l'importance aux "soft skills" (compétences secondaires) puisque la personne qui a été convoquée à l'entretien d'embauche correspond au moins au profil recherché. On va donc plus rechercher un profil de personne. Si le candidat a les meilleures références, il faut encore voir si elle a d'autres atouts favorisant le travail en équipe par exemple."

Le point clé est la préparation. "Plus on va se préparer plus on maximise ses chances de trouver un emploi même si ce n'est pas une science exacte bien entendu."

Etre attentif au non verbal. "90 % de la communication passe par les gestes et les attitudes qu'on peut avoir consciemment ou inconsciemment. Cela comprend la manière de marcher, les expressions du visage mais aussi les silences. Il faut également avoir les vêtements en accord avec le poste ambitionné."

Savoir se présenter en 2 minutes. "C'est une étape importante car elle permet au candidat d'obtenir l'attention donc l'intérêt de l'employeur. Cet exercice permet de se présenter succinctement mais il ne faut pas simplement réciter son CV."

La connaissance de soi. "Il faut se connaître pour savoir se raconter sans ennui. Connaître son CV sur le bout des doigts est quasi obligatoire. Il est important d'être en phase avec son projet professionnel. Cette exigence est de rigueur dans des cas de figure où il est par exemple demandé d'expliquer son parcours professionnelle ou la vision d'une personne dans 5 ans."

Se différencier des autres candidats. "Il ne faut pas perdre de vue que plusieurs candidats visent une seule place disponible. Il faut éviter de réciter une longue liste de compétences mais la plus-value apportée à l'entreprise du type: les langues parlées et les spécialités."

Avoir une bonne connaissance de l'entreprise. "Il est possible de se renseigner sur Internet sur les produits et les services développés ainsi que son historique."

Être concret et précis. "Parfois on s'étale à tort dans ce qu'on pense être important. Dans ces cas là on embrouille plus les pistes. Il faut parler concrètement de ses réalisations directes avec l'emploi souhaité. Ne pas hésiter à citer des résultats à l'aide de chiffres. Il faut aussi éviter d'être trop technique. La personne en face n'est peut-être pas un spécialiste comme vous mais un RH (ressources humaines)."

Clôturer positivement l'entretien. "S'il y a des questions, il ne faut pas hésiter à les poser en évitant, même si cela est important, de demander les jours de congé, le salaire,...Il faut privilégier les questions de fond."

"Pour donner une suite favorable, il est de bon ton, si l'emploi est celui de vos rêves, de remercier par mail la personne qui vous a reçu. Elle constatera encore une fois votre implication dans la démarche de recherche d'emploi et l'intérêt que vous avez à sa société."