Par le passé, Jonathan a connu de nombreux démêlés avec la justice. Son entrée dans le monde des adultes a été émaillée par plusieurs condamnations. Encore aujourd’hui, le trentenaire se trouve détenu suite à une décision du TAP qui a décidé de révoquer sa libération conditionnelle.

Fin octobre 2018, Jonathan s’est introduit au domicile de Paul à Montigny-le-Tilleul. Pas par l’une des portes de la maison ou par une des fenêtres, mais bien par le toit. Pour parvenir à ses fins, Jonathan a d’ailleurs été contraint de se transformer pour quelques minutes en couvreur puisqu'il a retiré quelques tuiles pour accéder à l'intérieur de l'habitation.

Paul a été victime du vol de plusieurs de ses objets, dont des clés. Fort heureusement, grâce à la science, ce dernier a pu connaître l’identité du voleur. Jonathan a été trahi par son ADN, découvert grâce à des traces de sang sur le porte-monnaie de Paul.

Connu pour de nombreux antécédents judiciaires, dont quelques-uns pour des histoires de vols, Jonathan se trouve en état de récidive. Une peine d’un an de prison a été requise contre lui. Jugement le 15 avril.