Jordan, consommateur de cocaïne et cannabis depuis ses 14 ans, avait été intégré au programme de la CTT il y a neuf mois. Et dès les premières audiences, la chambre de traitement de la toxicomanie avait vite compris que le travail pour aider Jordan à sortir de ses dépendances s’annonçait titanesque. Sans revenu et pour financer sa consommation, Jordan se retrouvait poursuivi pour avoir extorqué et harcelé sa pauvre mère, mais aussi pour avoir revendu de la drogue.

À plusieurs reprises déjà, la CTT avait tiré la sonnette d’alarme, rappelant à Jordan l’importance de s’impliquer et de respecter le programme pour lequel il avait signé. Mais Jordan avait, parfois, montré des signes encourageants avant de s’écrouler le mois suivant. Il consommait encore ou ne voulait pas être hospitalisé à Van Gogh pour entrer au centre Alter Ego afin d’y être soigné. Aux audiences, Jordan se permettait même d’accabler sa mère et ses proches, estimant qu'ils étaient "les responsables de tout cela".

En décembre dernier et compte tenu de l’absence d’efforts de Jordan, la CTT avait décidé d’exclure Jordan du programme. La substitute Coduys avait requis une peine de 2 ans de prison contre Jordan. Ce mardi, Jordan a été condamné à 18 mois de prison avec une amende de 8.000 euros. Le jeune consommateur et vendeur de drogues obtient un sursis simple de 5 ans pour la moitié de la peine de prison. Il devra donc purger une peine de 9 mois de prison ferme.