Comme un grand, Jordan a formé opposition à un jugement prononcé par le tribunal correctionnel de Charleroi révoquant son sursis probatoire obtenu précédemment. À l'époque, Jordan devait respecter de nombreuses conditions lui permettant (provisoirement) d'échapper à la case prison. L'une d'entre elles (ô combien essentielle) était de répondre aux convocations de son assistant de justice.

Mandaté le 5 octobre 2020, ce dernier n'a jamais rencontré le prévenu. Pourtant, ce n'est pas faute d'avoir essayé. À deux reprises, le 21 octobre et le 13 novembre, Jordan a été convoqué pour se présenter, en vain. « Je n'avais plus de domicile à ce moment-là. J'ai eu plusieurs choses qui se sont enchainées : le décès de mes parents et la vente de la maison », confie Jordan.

Le parquet requiert la confirmation du jugement, alors que la défense tente par tous les moyens de sauver les meubles. Jugement le 25 avril.