Une fracture de la phalange, une commotion cérébrale et des points de suture au front. Voici les blessures subies par trois policiers qui ont interpellé Julien, le 27 avril 2020. Ce jour-là, la police a été requise par des voisins, témoin d’une dispute conjugale sur la voie publique entre Julien et sa compagne.

Les riverains sont inquiets. Julien, sous l’influence de la boisson et du cannabis, crie dans la rue. La situation est jugée inquiétante. Deux policiers se rendent sur place et tentent une approche diplomate. Mais cela ne fonctionne pas, Julien ne se calme pas et se montre suspect en rapprochant sa main vers sa sacoche… "Je n’ai pas voulu être fouillé ni même donner ma sacoche. Ils m’ont plaqué au mur, fait une balayette et claqué ma tête au sol", se défend Julien, qui ose prétendre avoir été victime de violence policière. Sa compagne et un voisin confirment qu’il s’est bien jeté sur les policiers…

Compte tenu de ces propos, le substitut Bury remet l’église au milieu du village. Julien n’a pas obéi aux injonctions policières et a blessé trois policiers. "Bravo pour le palmarès", ironise le substitut. Une réaction sévère de la justice est requise. Jugement le 28 mai.