Ce lundi, le tribunal correctionnel de Charleroi a examiné l’opposition formée par Kader B. Ce dernier a été condamné, par défaut, à la prison ferme dans un vaste dossier de drogues avec plusieurs autres prévenus. 

Le 21 novembre 2018, à la rue Neuve à Charleroi, la police perquisitionne un logement. Les policiers découvrent Kader et un acolyte sur les lieux, entourés d’argent, de marijuana et de plusieurs boulettes de cocaïne.

Kader, lui, jure n’avoir rien fait et se dédouane de toute responsabilité en expliquant avoir été dépanné pour dormir sur place. Pour la substitute Coduys, Kader a bien contribué à un trafic de drogues dans les rues de Charleroi. De plus, Kader a déjà été condamné pour des faits similaires par le passé. La confirmation de la peine de prison ferme est requise.

Jugement attendu pour le 1er septembre.