Karim, tout juste trentenaire, est loin d’être un enfant de chœur. Depuis 2011, Karim est détenu derrière les barreaux pour de nombreux faits violents. Mais à quelques reprises, Karim obtient un congé pénitentiaire de 48 heures. En septembre 2016, il a la permission de quitter la prison d’Ittre pour deux jours. Finalement, le congé est volontairement prolongé par Karim, qui ne rentre pas en prison.

Le trentenaire est donc considéré comme évadé et signalé auprès des différentes zones de police. Lors de sa cavale, Karim rencontre, en juin 2017, Marina, 20 ans. C’est le coup de foudre entre les deux personnes. Les tourtereaux profitent de leur idylle. Alors que Marina s’absente quelques jours, son amoureux est finalement intercepté et retourne en prison.

Marina tombe des nues, découvrant le côté délinquant de l’homme qu’elle aime, mais décide, tout de même, d’en faire abstraction et de lui rendre fréquemment visite en prison. Karim provoque la fin de la relation en août 2018 lorsqu’il gifle Marina lors d’une visite hors surveillance.

Le 20 décembre 2019, Karim est en congé pénitentiaire et souhaite voir Marina. Cette dernière accepte. S’en suit un déferlement de violence de la part de Karim sur son ex-copine, devant le domicile du paternel de Karim. « Elle reçoit des coups avec les clés de sa voiture. Il lui arrache deux chaînes en or et une montre. Il s’empare de 30 euros et pousse au sol Marina », précise Me Mathieu, qui représente sa cliente. La suite de la scène se passe de commentaire. Karim dégaine une tondeuse pour tondre une partie des cheveux de Marina.

Une peine de 4 ans de prison ferme est requise contre Karim, archiconnu pour être violent. Ce dernier affirme être « rempli de honte et profondément regretter les faits. » Jugement le 19 octobre.