Le ministre wallon en charge des Aéroports Adrien Dolimont (MR) vient de livrer les éléments d’une étude prospective sur le développement du rail. L’aéroport de Charleroi a-t-il besoin d’une gare de chemin de fer ? Il vient d’apporter des éléments de réponse à cette question écrite du député Écolo Christophe Clersy. Et c’est non.

À la lumière des conclusions de l’étude Stratec sur les perspectives de rapprochement des aéroports avec le rail, c’est injustifié à la fois en termes de fréquentation et de faisabilité technique.

En revanche, les experts se montrent favorables au développement des deux solutions de multimodalité mises en place pour les passagers de BSCA, à savoir la navette du TEC qui dessert la gare SNCB de Charleroi-Sud, et la ligne de bus de Shuttle vers Bruxelles. Pour les usagers de l’avion, le report modal air-train est très limité du fait que, d’une part, les liaisons aériennes existantes ne desservent presque aucune ville étrangère reliée à la Belgique par rail et d’autre part, que dans les cas où ce serait possible, comme pour le sud de la France, les temps et les coûts de trajet par rail ne sont pas du tout compétitifs. Or, observe le bureau Stratec, les voyageurs visent d’abord la rapidité de leur déplacement et le caractère abordable des prix.

D’autres éléments jouent en défaveur de la création d’une gare SNCB dédicacée à l’aéroport : c’est d’abord la densité du maillage autoroutier proche combinée à l’éloignement du réseau ferré existant.

Enfin, troisième facteur, il y a la dispersion de la clientèle sur le territoire, ce qui réduit le potentiel de massification du transport.

Le ministre Dolimont rappelle que son collègue Georges Gilkinet (Écolo) en charge de la Mobilité au fédéral s’attelle actuellement à la mise en œuvre du Plan d’investissement 2020-2023 visant notamment à améliorer les installations SNCB à la gare de Fleurus. L’aéroport de Charleroi est appelé à voir continuer à croître son activité dans les années à venir. Un suivi de l’évolution de la situation s’impose mais à ce stade, la construction d’une gare BSCA ne se justifie pas.