Le groupe Engie a annoncé hier, lors d’une conférence de presse, les différentes mesures prises à Charleroi pour améliorer l’efficacité énergétique de l’aéroport BSCA.


Aujourd’hui, sa consommation d’électricité est identique à celle de 750 familles ! Mais l’aéroport et Engie viennent de chiffrer les économies réalisées grâce aux investissements effectués ces dernières années.

Avec un chauffage revu en 2017 (à gaz plutôt que fuel), c’est 20 % d’énergie en moins qui est dépensée, soit 42 tonnes de CO2 économisées. Pour le refroidissement, l’installation de 40 groupes HVAC permet d’éviter tout rejet de CO2, en utilisant de l’ammoniaque comme liquide de refroidissement. Les éclairages de l’aéroport ont également été revus, avec une installation de LED qui représentent une économie de 28 tonnes de CO2, soit quatre fois moins qu’avant. Enfin, l’installation de 22.000 points de mesures (températures, humidité, ascenseurs, nombre de bagages, etc.) permet aux 25 collaborateurs Engie présents sur le site de l’aéroport de gérer 24h/24 et 7j/7 les installations en temps réel. L’entreprise chiffre les économies réalisées par ces mesures intelligentes à 25 % d’énergie en moins, soit un gain de 450 tonnes de CO2 par an.

Autre information , tombée ce mercredi : Skeyes a annoncé qu’ils commenceraient dès la fin de l’année à étudier la possibilité d’installation d’une tour de contrôle numérique, commune aux aéroports de Charleroi et Liège, et permettant notamment de guider les avions dans le brouillard, grâce à des caméras thermiques.

L’emplacement de cette tour n’a pas encore été décidé.