C’est avec une certaine émotion que la directrice de l’ASBL L’Accueil, Cathy Gyselinck, a accueilli ses invités de marque afin d’inaugurer la nouvelle véranda.

Si l’émotion était palpable, c’est grâce à l’action de l’association : l’accueil d’enfants âgés de quelques jours à 6 ans placés dans le centre par décision de justice. "Nous avons ouvert nos portes en 1989. Nous accueillons de jeunes enfants victimes de négligences ou de maltraitances importantes dont les parents ont été reconnus comme dans l’incapacité de subvenir aux besoins de leurs enfants ou en tout cas d’exercer leurs fonctions parentales", explique Cathy Gyselinck.

Au départ de son histoire, l’ASBL était située à Charleroi avant de déménager sur les hauteurs de Gosselies dans une ancienne école. L’association s’occupait de 16 enfants avant d’avoir, en février 2018, une augmentation de son agrément lui permettant d’accueillir 24 enfants.

Suite à ce changement, un manque de place s’est fait ressentir. "Dans l’unité des plus grands, il n’y avait plus assez de place. Il fallait leur offrir un espace de vie plus conséquent car les enfants retournent peu ou pas du tout dans leur famille. Certains arrivent à quelques jours avant d’être replacés dans une autre institution avant leurs 7 ans."

Le projet, d’une valeur de 30 000 euros, a pu être réalisé grâce à la participation et à l’implication profonde et sincère de la Fondation du Sporting de Charleroi, aidée par l’ASBL Le Charnoy.

Touché par l’action de l’ASBL L’Accueil, Mehdi Bayat n’a pu retenir son émotion devant tant de dévotion envers cette jeunesse délaissée. "Ce projet nous tenait à cœur car nous voulions soutenir le travail exceptionnel de ces véritables héros. C’est un travail très difficile émotionnellement. J’ai vécu beaucoup de choses avec la Fondation, mais ici c’est très particulier. S’occuper d’enfants aussi jeunes est extrêmement difficile à vivre. Je suis très fier d’avoir apporté notre soutien à une action d’une telle importance humaine."