C’est parti pour la huitième édition de Viva For Life. Cette opération lutte contre la précarité chez les enfants. En Fédération-Wallonie Bruxelles, un enfant sur quatre vit sous le seuil de pauvreté.

De nombreuses associations se battent pour contrer ce phénomène de pauvreté chez les enfants. C’est le cas de l’ASBL Le Triangle à Charleroi.

Celle-ci se compose en trois structures : d’une part, une maison d’accueil et d’autre part un abri de nuit. C’est deux infrastructures sont subventionnées par la Région wallonne. De plus, depuis 2017, Le Triangle a créé un accueil de jour. "La spécificité avec cet accueil de jour, c’est qu’il peut accueillir des familles avec leurs enfants", déclare Emmanuel Mathieu, directeur pédagogique de l’ASBL Le Triangle.

Mais voilà, cette troisième structure ne reçoit des subsides que de la part de Viva For Life. C’est la quatrième fois que Le Triangle envoie son dossier à cette opération. "L’année passée, nous avons reçu 95.000 euros de la part de Viva For Life. Cette subvention va jusqu’au 30 juin 2021. A partir de cette date, si Viva For Life ne nous subventionne plus, l’accueil de jour risque de fermer", ajoute le directeur pédagogique.

C’est donc seulement avec l’aide versée par Viva For Life, que l’accueil du jour du Triangle peut apporter les besoins nécessaires aux familles ainsi qu’à leurs enfants qui vivent dans la précarité. L’ASBL leur offre un endroit où elles peuvent manger, se chauffer et ensuite dormir dans l’abri de nuit.

Mais ce n’est pas tout, c’est aussi avec cette subvention de Viva For Life que le personnel qui travail à l’accueil de jour reçoivent leur salaire.

Il est évident que toutes les associations qui sont financiers par Viva For Life attendent un grand soutien de la part de la population. Sans celui-ci, une structure comme l’accueil du jour du Triangle de Charleroi ne sera plus ouvert, alors qu’elle est essentielle pour éviter que les enfants connaissent le monde de la rue.

Les associations et Viva for Life comptent sur vous !