L'assemblage de la "Chloé", la citadine électrique du constructeur automobile chinois Thunder Power, débutera à Charleroi en 2021, indique Renaud Witmeur, le patron de la Sogepa, l'un des bras financiers de la Wallonie, dans une interview accordée au journal L'Echo. 

Lors de l'annonce officielle, en octobre 2018, de la venue de Thunder Power sur le site de Caterpillar à Gosselies, la possibilité de voir la production débuter dès la fin 2020 avait été évoquée.

La production de la Chloé démarrera en Europe avant le lancement de sa production en Chine, Thunder Power faisant de la berline "Sedan", qui sera assemblée en Chine, sa priorité, explique celui qui va quitter la Sogepa d'ici la fin de l'année pour diriger l'organisme public Wallonie-Bruxelles Enseignement (WBE). Quant à la filiale belge de Thunder Power, elle sera constituée avant la fin de 2019. 

"La Sogepa va mettre un premier montant de 2 millions d'euros dans le holding (basé aux Îles vierges britanniques, NDLR). Ce holding injectera dans la foulée 4 millions dans le capital de la filiale belge. Cela doit nous permettre de lancer les études de faisabilité et d'urbanisme, demander les permis et au final gagner du temps. Le reste des montants que la Wallonie va investir dans Thunder Power (50 millions au total, NDLR) est conditionné à la réussite de la Sedan en Chine", poursuit Renaud Witmeur. 

Selon le patron de la Sogepa, 90 personnes seront engagées à Charleroi en 2020, avant de passer à 200 en 2021 et 600 une fois que l'utilisation des capacités sera au maximum. "On parle de 30.000 voitures par an. Les tâches de peintures, soudures et d'assemblage seront réalisées à Charleroi", précise-t-il encore.