Cette semaine était très attendue par les habitués de l'Eden, le centre culturel de Charleroi. En effet, le grand Bal Blanc était prévu ce vendredi 6 novembre. Pour des raisons sanitaires il n'aura pas lieu cette année alors que l'événement est maintenant devenu une institution au même titre que le Carnaval.

Défilé dans la brasserie de l'Eden, ateliers en collaboration avec le CPAS et grande soiréé auraient dû rythmer cette semaine de congé de Toussaint.

Qu'à cela ne tienne, Fabrice Laurent et son équipe ne se sont pas laisser à la morosité ambiante.

Du 9 au 13 novembre l'Eden organise un stage de bricolage. "En tant qu’opérateur de son territoire, l’Eden a souhaité se rendre solidaire de l’effort collectif en proposant un stage d’une semaine qui habillera les "jours blancs" laissés par l’enseignement. Une manière de filer un coup de main aux parents qui (télé)travaillent, mais aussi et surtout une volonté : que l’insouciance et la créativité restent le moteur des enfants," nous explique-t-on.

La semaine de vacances n'est pas une surprise pour les familles tandis que la semaine prochaine sans école laisse les familles en questionnement pour le placement de leur progéniture. Qu'ils soient au travail en présentiel ou en télétravail, tous les parents n'ont pas l'opportunité de s'occuper à temps plein des enfants. "Non seulement nous voulons participer à l'effort collectif en contribuant à la garde des enfants mais nous voulons une fois de plus prouver notre résilience et notre capacité à nous repenser. Nous nous infiltrons dans chaque brèche afin de proposer de la culture au public. Comme les stages pour les enfants de 12 ans sont autorisés... nous en organisons un," conclut Fabrice Laurent.

Inscription obligatoire (peggy@eden-charleroi.be ou 0486/186 883)