Bertrand, c’est une entreprise qui façonne, expose et vend du carrelage, du marbre et de la pierre. Située à Gosselies, elle existe depuis trois générations, vise les 25 millions de chiffre d’affaires et emploie 90 personnes : un long chemin parcouru depuis l’ouverture d’une petite entreprise de pose de carrelage juste après la Seconde Guerre Mondiale.

Jeudi soir, l’entreprise avait ouvert son show-room pour une soirée d’inauguration un peu particulière : c’était sa première "fashion week". Et pour fêter cela, Bertrand - aujourd’hui dirigée par Olivier et Philippe - a lancé deux concours.

Pour le premier, appelé B Artiste, ils ont sélectionné huit artistes belges pour exposer leur art. De la photo, de la sculpture, de la métallurgie, de la peinture, de la poterie, des foulards… tout artisanal. Le concours s’est joué sur les réseaux sociaux : Célestin, un photographe autodidacte de 16 ans qui fait tout à l’iPhone et envisage de s’acheter un appareil un jour, a conquis le public avec ses clichés colorés de paysages et de détails urbains, capturés un peu partout dans le monde, et imprimés sur métal.

© van Kasteel

Le second concours, le clou du spectacle, était B Design. Ici, une plaque de marbre gigantesque de 3 mètres de long était offerte au designer qui remporterait le concours. L’objectif était de proposer un objet qui soit, évidemment, design, mais aussi qui mette en valeur le dessin très particulier de la tranche "Forest Green" qui fait penser à une carte, une photo satellite ou encore des branchages de forêt, et enfin qui crée le moins de "chutes" possible. Donnée par Cromarbo, la tranche sera usinée par Bertrand selon le design gagnant. L’artiste garde, évidemment, tous les droits sur son design. On a vu une installation artistique, un lot de tables gigognes, un triptyque avec tablette intégrée, une table en bois et marbre, des sculptures plates et une lampe massive. C’est Marine Tricot, qui a imaginé la table basse en trois parties, qui a conquis le jury composé de gens du métier et du directeur du BPS22. L’œuvre sera réalisée sur place dans l’atelier Bertrand et reviendra à l’artiste, une collaboration pour lancer une production commerciale est aussi envisageable.

Les "Bertrand" ont indiqué dans leur discours qu’ils envisageaient de répéter la Fashion Week l’année prochaine, en 2022. À bon entendeur…

© Marine Tricot