L'ex-élu n'a jamais déposé la déclaration 2020 (exercice 2019) de ses mandats malgré plusieurs rappels en ce sens. En décembre, le gouvernement wallon a finalement décidé de le déchoir de ses mandats et de le déclarer inéligible pour une durée de six ans en vertu des dispositions du Code de la démocratie locale et de la décentralisation.

Julien Reintjens avait démissionné au mois de mai, quelques jours après avoir publié des messages agressifs à l'encontre de la police. Il était alors déjà sous le coup d'une procédure d'exclusion menée en interne de son parti. Jusqu'à la décision du gouvernement wallon en décembre, rien ne l'empêchait toutefois, en théorie, de se représenter aux prochaines élections communales.