Dans le cadre du déconfinement et afin de favoriser la relance du secteur Horeca, la Ville de Charleroi a autorisé, sous certaines conditions, la création ou l’extension temporaire de terrasses afin de permettre d’accueillir la clientèle dans le respect des règles de distanciation à l’extérieur du commerce.

Le collège communal de ce mardi 13 octobre a décidé de prolonger cette autorisation de création ou d’extension jusqu’au 31 janvier pour les commerçants qui l’avaient reçue. 

De plus, afin de permettre au secteur Horeca d’accueillir les clients dans les meilleures conditions pendant les périodes automnale et hivernale, il est également rappelé que les pare-vents sont inclus dans le matériel concerné par la prime « terrasse ». Le commerçant qui a déjà introduit une première demande sans atteindre le plafond de 1.000€ pourra en introduire une seconde. Le plafond pour les deux demandes cumulées reste fixé à 1.000€.

Comme décrit dans la charte « terrasses Horeca et enseignes », les éléments de pare-vent ne doivent pas être ancrés dans le sol et sont disposés uniquement perpendiculairement à la façade. Ils peuvent être constitués, jusqu’à une hauteur de 70cm maximum, de panneaux en bois ou en métal laqué. La partie supérieure sera transparente, sans motifs ou inscriptions. Seul le nom de l’établissement peut y apparaître, à une seule reprise sur chaque face et dans la même typographie que l’enseigne. Les publicités sont proscrites et comme pour le reste du mobilier de terrasse, la teinte des éléments pare-vent sera en relation avec le contexte.