Dans un match difficile, les Dogues. ont profité d’un petit coup de pouce pour retrouver leur jeu.

Contre Hal, il y avait un seul mot d’ordre pour l’Olympic : gagner ! Les Dogues ne pouvaient pas se permettre un faux pas, après leur défaite contre le Léopold, s’ils ne voulaient pas voir revenir leur adversaire au classement. La venue de Hal, une formation du Top 5, constituait donc un sacré défi pour les Carolos.

Avec Tibor Balog dans les tribunes - l’entraîneur purgeait le premier de ses quatre matches de suspension -, Charleroi entamait péniblement la partie. En manque de confiance, les visités offraient deux belles occasions à leurs adversaires. Mais ces derniers galvaudaient.

Alors qu’ils étaient dans le dur, les Dogues profitaient d’un bon coup de pouce de Pauwels pour souffler. Sur une frappe anodine de Jatta, le dernier rempart des visiteurs laissait filer le ballon entre ses jambes : 1-0. "Je voulais marquer", lance, avec le sourire, Yoroma Jatta, l’attaquant de l’Olympic. "Ce n’est sans doute pas mon plus beau but, mais il fut important."

Sur ce point, le buteur avait raison. Ce but libérait l’Olympic. Sans être extraordinaire, Charleroi maîtrisait son sujet, avec un excellent Lella, en défense. "Le groupe a trouvé ses marques, au fil des minutes. Il devait relever la tête, après la défaite contre le Léopold."

Au retour des vestiaires, les deux formations rivalisaient. Mais Charleroi avait retrouvé sa sérénité. À dix minutes du terme, sur coup franc, Fievet assurait le succès des siens. Grâce à un véritable bijou, en pleine lucarne, le milieu de terrain trompait le malheureux Pauwels. Ce but coupait définitivement les jambes des visiteurs. "C’était le match à ne pas perdre. Le groupe a répondu présent. Le deuxième tour est plus compliqué. Mais le noyau et le staff ont eu un bon entretien durant la semaine. Cela a fait le plus grand bien. Il reste quelques matches pour bien terminer la saison et assurer notre première place au classement général. On aura tous un œil attentif sur la rencontre entre Châtelet et Duffel (NdlR : de ce dimanche ). De nôtre côté, le nécessaire a été fait, avec les trois points. C’est le plus important."