Parce qu’il n’est trop tard pour faire le nettoyage de printemps, l’ASBL Be WaPP lance ce 24 septembre sa grande opération "Ensemble pour une Wallonie plus propre". L’opération de nettoyage citoyen prévue en mars n’avait pu se tenir à cause de la pandémie de Covid-19. Comme bon nombre d’activités rassemblant des dizaines de personnes, la campagne de ramassage a été postposée en septembre.

À Pont-à-Celles comme dans de nombreuses communes wallonnes, l’opération a commencé ce jeudi 24 pour se terminer le dimanche 27. Particularité de la campagne 2020 : les entreprises sont conviées à participer le jeudi. Une dizaine d’employés communaux, après accord du collège communal, ont retroussé leurs manches. Répartis en trois équipes et munis de sacs blancs et bleus, les employés ont parcouru une dizaine de kilomètres à la recherche du moindre petit papier.

La commune est très active et tente de sensibiliser les familles au "Zéro Déchets". Cette tendance à la diminution de déchets a quelque peu souffert. "Nous avons remarqué une hausse des gros déchets à la sortie du confinement, depuis la tendance s’inverse et nos services communaux interviennent dès que possible", explique Pauline Druine, échevine de l’Environnement et de la Propreté. Avec un ramassage constant et 2 agents constatateurs sur le terrain, les autorités communales ont développé des partenariats. "Si c’est une propriété communale, nous intervenons. Nous travaillons avec les pouvoirs publics (Infrabel, Voies hydrauliques, SPW). Nos agents constatateurs les informent des dépôts et eux ont un délai pour venir enlever les déchets. Par la suite, nos agents passent encore vérifier que tout est en ordre. Cette collaboration permet de diminuer nos frais car nous ne devons envoyer nos équipes."

À ce jour, 13 endroits problématiques ont été répertoriés mais l’échevine assure que des actions se mettent en place.